Menu

Les questions pièges en entretien

18/04/2019

Les questions pièges en entretien

 

Parlons rapidement d'un sujet qui revient et qui en effraie pas mal d'entre vous (alors que c'est un tigre en papier). "Aimez-vous les frites ?", ou encore "surprenez-nous", bref, les questions à la noix que peut poser un jury.

 

Alors trois choses à propos de ces questions "piège". Ce qu'elles sont (et ne sont pas), leur portée, et comment les traiter (spoiler alert : on n’a pas de recette miracle).

#annoncedeplan

 

1) Premier élément. Ce ne sont pas des questions piège. Ce sont des questions que les jurys posent parfois, soit parce que ça se passe super bien et qu'ils ont envie de s'amuser un peu, soit, et là c'est plus sérieux, c'est pour vous dérider un peu. Shoutout à Benoît, grand spécialiste de ces questions au repaire, la dernière en date étant "pensez vous que le saucisson lyonnais soit une hérésie gustative ?"

Mais revenons au but de la question à la noix : vous dérider. Dans ce deuxième cas, c'est vraiment pour vous aider : on vous pose une question surprenante pour vous sortir de votre prestation de robot (#pluridisciplinarité #ecoledexcellence) avec une pichenette : "bon, vous avez une vie, en dehors des cours ? vous aimez vous amuser ?" ou "vous aimez les géraniums ?" ça vous oblige à être plus "vrai.e.s".

 

2) Deuxième élément : ça ne se joue pas là-dessus. Il faut vraiment relativiser la portée de ce genre de questions dans la prise de décision. Vous ne croyez quand même pas qu'ils vont prendre ou non un.e candidat.e parce qu'il/elle sait répondre à la question "quelle est votre couleur préférée?". Soyons sérieux. Par contre, ça permet parfois de marquer des points.

 

3) Comment réagir ? Honnêtement, en dehors de la spontanéité et de l'humour, il n’y a pas grand chose à vous dire. Moi un jour, en entretien d'embauche, je me suis pris "faites-nous rire". "C'est là où une blague courte, courte, peut détendre tout le monde. L'histoire du schtroumpf qui tombe et qui se fait un bleu, ou l'histoire de la courgette qui court et qui se jette, ça fait l'affaire. Mais j’ai bien conscience du fait que ça ne vous aide pas.

Pour ce qui est du "surprenez-nous". J'ai vu un candidat à l'ESSEC qui s'est levé, et s'est mis à gueuler : "mais qu'est-ce que c'est que ce bordel !" et a fait une scène. (Il a été pris). (mais c'était le genre à ne pas avoir froid aux yeux, président du BDE et tout). Bref. Dans ce cas, soyez en accord avec vous-mêmes : si vous vous sentez de monter sur la table pour déclamer du Claudel, faites, sinon, racontez leur un truc surprenant sur vous. Pour dire la vérité, on atteint là les limites des conseils qu'on peut vous donner.

 

La seule chose raisonnable à vous dire sur les questions pièges : 1) ça n’arrive que rarement 2) votre admission ne se joue pas là-dessus. Donc, relax, take it easy, répondez avec un peu de légèreté, ça fera du bien à tout le monde.

 

Si vous avez des questions, c'est en dessous ! 

Et si vous voulez vous préparer avec nous, c'est ici !

Commentaires

    
    

Inscris-toi pour accéder à ce contenu !

OK!

Il faut s’inscrire au cours en ligne pour pouvoir s’inscrire au coaching.
Tu vois la base de ton côté, à ton rythme, tu commences à travailler, et on consacre notre temps ensemble à approfondir et à évoquer les problématiques qui te sont spécifiques. Gain de temps pour nous, gain d’argent pour toi.

Oll Korrect

La mise en commun des fichages, que ce soit pour les enjeux fichés ou les livres fichés, est réservée aux coachés du repaire ! Inscris-toi au cours en ligne de l'école & la procédure qui te convient pour y participer !

Oll Korrect